CONTRE VENTS ET MAREES

Le site du « Bon Grain »

Dans Sambreville, sur l’ancienne commune d’Auvelais, en bord de Sambre, se trouve un site d’une qualité exceptionnelle tant par son architecture que par son emplacement. Dénommé dans la région « site du Bon Grain » car occupé par le passé par une boulangerie industrielle, ce chancre industriel est en passe de devenir un lieu d’activités économiques, sociales et culturelles important, créateur d’emplois et créateur de dynamiques émancipatrices pour les publics bénéficiaires. Il est géré par une ASBL, Contre Vents et Marées, asbl faîtière qui gère le site avec les partenaires qui l’occupent.

Construit au début du 20e siècle, les bâtiments abritèrent la boulangerie industrielle du « Bon Pain » qui développa progressivement ses activités sous forme de coopérative dans la laiterie, la pâtisserie et la production de denrées utilisées par la classe ouvrière et agricole de la région. Après la seconde guerre mondiale, ce sont plus de 100 travailleurs qui étaient occupés dans les ateliers de la coopérative. Tombée en faillite en 1979, la boulangerie industrielle fut reprise par la Société Anonyme « le Bon Grain » avant de cesser toute activité sur le site en 1991.

Une partie du site fut cédée à un prêtre de la région pour y développer des activités de solidarité avec des publics défavorisés. Celui-ci y réalisa quelques aménagements de fortune .Et Il fit appel à des partenaires actifs dans la région pour y développer une action intégrée de développement économique, social et culturel avec les publics défavorisés.


Les bâtiments situés sur le site

Ce site est composé de divers bâtiments :
- Un bâtiment à 3 niveaux occupé essentiellement par le GABS (Groupe Animation de la Basse-Sambre)
- Un bâtiment appelé « le Moulin » qui vient de faire l’objet d’une rénovation totale. Il est entièrement occupé par

  • BRILLO, SCRL à finalité sociale
  • Le RéBBUS (réseau des BébéBus de la Province de Namur)
  • La Trottinette (halte accueil dépendant du GABS)

- Un troisième bâtiment à 3 niveaux, cédé à la commune de Sambreville contre une concession domaniale afin d’obtenir des fonds européens. La mise hors eau est terminée. Une deuxième phase de rénovation interne au bâtiment va débuter. La commune de Sambreville et l’ASBL Contre Vents et Marées, vont devoir apporter 150.000 euros chacune sur fonds propres.